Programme national des énergies renouvelables

Lundi 25 avril 2011

L’Algérie s’engage avec détermination sur la voie des énergies renouvelables afin d’apporter des solutions globales et durables aux défis environnementaux et aux problématiques de préservation des ressources énergétiques d’origine fossile.

Ce choix stratégique est motivé par l’immense potentiel en énergie solaire. Cette énergie constitue l’axe majeur du programme qui consacre au solaire thermique et au solaire photovoltaïque une part essentielle. Le solaire devrait atteindre d’ici 2030 plus de 37% de la production nationale d’électricité.

Malgré un potentiel assez faible, le programme n’exclut pas l’éolien qui constitue le second axe de développement et dont la part devrait avoisiner les 3% de la production d’électricité en 2030.

L’Algérie prévoit également l’installation de quelques unités de taille expérimentale afin de tester les différentes technologies en matière de biomasse, de géothermie et de dessalement des eaux saumâtres par les différentes filières d’énergie renouvelable.

Figure 1 : Pénétration des énergies renouvelables dans la production nationale en TWh.

Le programme des énergies renouvelables est défini ainsi pour les différentes phases :

  • d’ici 2013, il est prévu l’installation d’une puissance totale de l’ordre de 110 MW ;
  • à l’horizon 2015, une puissance totale de près de 650 MW serait installée ;
  • d’ici 2020, il est attendu l’installation d’une puissance totale d’environ 2 600 MW pour le marché national et une possibilité d’exportation de l’ordre de 2 000 MW ;
  • d’ici 2030, il est prévu l’installation d’une puissance de près de 12 000 MW pour le marché national ainsi qu’une possibilité d’exportation allant jusqu’à 10 000 MW.

Figure 2 : structure du parc de la production nationale en MW

La synthèse de ce programme, par type de filière de production, se présente comme suit :

Energie solaire photovoltaïque

L’énergie solaire photovoltaïque désigne l’énergie récupérée et transformée directement en électricité à partir de la lumière du soleil par des panneaux photovoltaïques. Elle résulte de la conversion directe dans un semi-conducteur d’un photon en électron. Outre les avantages liés au faible coût de maintenance des systèmes photovoltaïques, cette énergie répond parfaitement aux besoins des sites isolés et dont le raccordement au réseau électrique est trop onéreux.

Energie solaire photovoltaique

L’énergie solaire photovoltaïque est une source d’énergie non polluante. Modulaires, ses composants se prêtent bien à une utilisation innovante et esthétique en architecture.

La stratégie énergétique de l’Algérie repose sur l’accélération du développement de l’énergie solaire. Le gouvernement prévoit le lancement de plusieurs projets solaires photovoltaïques d’une capacité totale d’environ 800 MWc d’ici 2020. D’autres projets d’une capacité de 200 MWc par an devraient être réalisés sur la période 2021-2030.

Energie solaire thermique

L’énergie solaire thermique est la transformation du rayonnement solaire en énergie thermique. Cette transformation peut être utilisée directement (pour chauffer un bâtiment par exemple) ou indirectement (comme la production de vapeur d’eau pour entraîner des turboalternateurs et ainsi obtenir de l’énergie électrique). En utilisant la chaleur transmise par rayonnement plutôt que le rayonnement lui-même, ces modes de transformation d’énergie se distinguent des autres formes d’énergie solaire comme les cellules photovoltaïques.

Station Hybride Solaire GAZ de Hassi R'mel

La radiation directe du soleil est concentrée par un collecteur sur un échangeur où elle est cédée à un fluide, soit vaporisé directement, soit transportant la chaleur à un générateur de vapeur. Tous les systèmes ont en commun un certain nombre d’organes : un collecteur qui concentre la chaleur, un liquide ou un gaz caloporteur qui la transporte jusqu’à un point d’extraction, un évaporateur, un condenseur, une turbine et un alternateur.

Plus connu sous le nom de « concentrating solar power » (CSP), le solaire thermique peut répondre à la demande en électricité de jour comme de nuit en étant couplé à des moyens de stockage thermique ou hybridé avec d’autres énergies comme le gaz.

L’Algérie entend mettre en valeur son potentiel solaire, l’un des plus importants au monde, en lançant des projets importants en solaire thermique.

Deux projets pilotes de centrales thermiques à concentration avec stockage d’une puissance totale d’environ 150 MW chacune seront lancés sur la période 2011-2013. Ces projets s’ajouteront à la centrale hybride de Hassi R’Mel d’une puissance de 150 MW, dont 25 MW en solaire.

Sur la période 2016-2020, quatre centrales solaires thermiques avec stockage d’une puissance totale d’environ 1 200 MW devraient être mises en service. Le programme de la phase 2021-2030 prévoit l’installation de 500 MW par an jusqu’en 2023, puis 600 MW par an jusqu’en 2030.

Energie éolienne

Par définition, l’énergie éolienne est l’énergie produite par le vent. Elle est le fruit de l’action d’aérogénérateurs, de machines électriques mues par le vent et dont la fonction est de produire de l’électricité.

Une hélice entraînée en rotation par la force du vent permet la production d’énergie mécanique ou électrique en tout lieu suffisamment venté. L’énergie du vent captée sur les pales entraîne le rotor qui, couplé à une génératrice, convertit l’énergie mécanique en énergie électrique.

La quantité d’énergie produite par une éolienne dépend principalement de la vitesse du vent mais aussi de la surface balayée par les pales et de la densité de l’air.

Le programme algérien des énergies renouvelables prévoit dans un premier temps, sur la période 2011-2013, l’installation de la première ferme éolienne d’une puissance de 10 MW à Adrar. Entre 2014 et 2015, deux fermes éoliennes de 20 MW chacune devraient être réalisées. Des études seront menées pour détecter les emplacements favorables afin de réaliser d’autres projets sur la période 2016-2030 pour une puissance d’environ 1 700 MW.

MEM

Partager l'article:


Programme national des énergies renouvelables

Les articles les plus récents dans 02. Programme Algérien de Développement des Energies Nouvelles et Renouvelables et de l’Efficacité Energétique

Les articles les plus populaires