La réaction internationale à la pandémie pourrait aider à faire face à la menace du changement climatique

La réaction internationale à la pandémie du nouveau coronavirus pourrait aider à la riposte mondiale à la menace existentielle du changement climatique, a estimé la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA-ONU), basée à Addis-Abeba.

« Les leçons tirées de la riposte mondiale à la pandémie de nouveau coronavirus en cours donnent des signaux positifs sur la façon dont le monde peut faire face aux effets dévastateurs du changement climatique », a souligné le Centre africain pour la politique en matière de climat (ACPC) relevant de la CEA-ONU.

« La riposte mondiale à la lutte contre le changement climatique et à la construction d’économies et de sociétés plus résilientes dépendra en grande partie de la manière dont les pays prendront également des mesures rapides et transformatrices pour combler le déficit de financement aux fins de lutte contre le changement climatique », indique l’ACPC dans un document annoncé mercredi par la CEA-ONU, relayé par des médias.  

« D’autant plus que les Contributions déterminées au niveau national à l’action climatique (CDN) ) de la plupart des pays africains dépendent dans une large mesure de la disponibilité des financements climatiques et les pays africains disposent déjà de moins d’espace budgétaire pour être en mesure de relancer leur économie », ajoute le document.

Alors qu’à court terme, les pays développés peuvent être contraints de s’acquitter de leurs obligations de financement climatique en vertu de l’Accord de Paris, des moyens innovants doivent être explorés pour garantir que l’action sur le changement climatique ne fléchisse pas après la pandémie de Covid-19, souligne-t-il.

Le Centre note que « les stratégies, y compris l’allégement de la dette des pays africains ainsi que les innovations dans la mobilisation de financements du secteur privé visant à lutter contre le changement climatique sont devenues encore plus urgentes ».

« Définir des stratégies de développement à long terme post-Covid-19 qui sont axées sur des voies de développement résilientes au changement climatique et à faible émission de carbone apporte de multiples gains pour la société, les économies et l’environnement », relève notamment le Centre.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts
    The User does not have any posts