Dernières nouvelles

2e édition de « l’Algeria start-up challenge 2020 »: présentation de vingt projets innovants à Constantine

 Pas moins de vingt (20) projets innovants ont été présentés, samedi, lors du lancement à Constantine de la deuxième édition de  »l’Algeria start up challenge », ouverte en présence du ministre  de la Micro entreprise, des start-up et de l’économie de la connaissance, Yassine Djeridene.

Organisée à la maison de la culture  »Malek- Haddad » par l’incubateur de Start-up  »Capcowork » en collaboration avec le club scientifique et culturel de l’Ecole nationale de polytechnique de Constantine  » Cirta Engineering club » (Cirtec), sous le parrainage du Premier ministère et avec le concours du ministère de la Micro entreprise des start-up et de l’économie de la connaissance, la première étape de cette édition 2020 a permis à vingt porteurs de projets de l’Est du pays de faire leur « pitch » de start-up devant le jury de la compétition dans l’optique d’être sélectionnés pour participer à la grande finale prévue à Alger en une date forte en symbolique qui est le 16 avril  » Yaoum El Ilm » .

Indiquant que cet événement revêt pour la première fois une dimension nationale, le représentant de Cirtec, Haithem Ghomriane a expliqué que l’équipe organisatrice ainsi que le comité scientifique devront se rendre durant les semaines à venir à Oran puis à Bechar avant d’aller à Alger et  Ouargla  pour « sélectionner les meilleurs projets qui s’affronteront en finale ».

Ayant pour thématiques le transport et la distribution, l’économie circulaire, le E-commerce et la fintech, la médecine à distance , le tourisme ou encore l’amélioration du service public, ces projets espèrent bénéficier à l’issue de la compétition de l’accompagnent et le financement de Capcowork, a-t-il ajouté.

De son côté, le directeur général de l’incubateur « Capcowork », Hamid Bakli, a déclaré que le but de cet événement est de booster les porteurs de projets innovants et de les propulser dans le monde de l’entrepreneuriat.

« Cette démarche vise aussi à privilégier l’économie de la connaissance et à mettre fin à la dépendance aux hydrocarbures conformément à la volonté affichée par les pouvoirs publics de développer ce se secteur, pouvant en attester la création récente d’un ministère dédié exclusivement à la micro entreprise, les start up et l’économie de la connaissance et la mise en place de ministres délégués chargés des start up et des incubateurs », a-t-il ajouté.

Au cours d’un point de presse animé en marge de l’ouverture de la deuxième édition de « l’Algeria start-up Challenge », le  ministre de la Micro entreprise, des start-up et de l’économie de la connaissance, Yassine Djeridene,  avait mis en avant l’impact de l’accompagnement et l’innovation dans  la promotion des start-up et souligné que la création du Fonds d’investissement dédié au financement et à l’accompagnement des start-up devra promouvoir ces entreprises et soutenir l’innovation.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts