ActualitéDernières nouvellesEfficacité ÉnergétiqueEnergies renouvelables

Energies renouvelables: un groupe multisectoriel pour le développement de l’infrastructure

ALGER-Le Commissariat aux Energies Renouvelables et à l’Efficacité Energétique (CEREE) a procédé, jeudi à Alger, à l’installation d’un groupe de travail multisectoriel chargé du développement de l’infrastructure de qualité en énergie solaire et efficacité énergétique, indique un communiqué de cet organe.

Cette installation rentre dans le cadre des missions confiées au Commissariat relatives à la coordination entre les différents secteurs et intervenants concernés par le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Algérie, a précisé la même source.

Ainsi, œuvrant pour la bonne mise en œuvre du plan d’action du Gouvernement dans son volet relatif à la transition énergétique, le Commissariat a procédé à l’installation de ce groupe de travail

multisectoriel au palais du Gouvernement.

Ce groupe de travail, composé des représentants des principaux secteurs et organismes impliqués, a notamment vu lors de sa première réunion la présence des directeurs généraux de l’Agence algérienne d’accréditation

(ALGERAC) et de l’Institut algérien de normalisation (IANOR), et sera (le groupe de travail) responsable de la gestion de ce projet jusqu’à réalisation de ses objectifs, axés sur la mise en place de règles reconnues afin de garantir des services de grande qualité et la disponibilité de produits et équipements solaires aux rendement adéquat et aux normes internationales.

Le groupe de travail s’attèlera, par ailleurs, au développement des capacités de la main d’œuvre spécialisée dans l’énergie solaire et l’efficacité énergétique, à l’effet d’organiser cette branche et de protéger l’économie nationale en faisant prévaloir la « qualité » comme base de la nouvelle dynamique dans le secteur du renouvelable, permettant de créer des postes d’emploi en mettant en place un cadre bien défini protégeant au même titre le consommateur et les fabricants et installateurs de ce type d’équipements.

Ce groupe de travail multisectoriel se compose des représentants des secteurs, institutions et organismes suivants : ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, ministère de l’Energie, ministère de la Formation et de l’enseignement professionnels, ministère de l’Industrie et des mines,ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, ministère du Commerce, ainsi que le ministère de l’Environnement et des énergies renouvelables.

Il regroupe également des représentants du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE), la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), l’Institut Algérien de normalisation (IANOR), – l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC), ainsi que des sociétés comme Sonatrach, Sonelgaz, et  le Cluster Energies Solaires.

Installé en novembre 2019, les principales missions et prérogatives du Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique sont, entres autres, accompagner la mise en place des laboratoires de certification et de contrôle de la qualité des équipements, définir la stratégie industrielle de réalisation du programme national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, ainsi que participer à l’élaboration d’un cadre législatif et réglementaire attractif pour le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Il a également pour mission de participer à l’élaboration des plans sectoriels et territoriaux dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, mener des études de valorisation et de promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, concevoir et proposer des programmes de promotion et de développement des utilisations des énergies renouvelables, et proposer toutes mesures correctives du programme de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en fonction, notamment, des évolutions techniques et économiques.

APS

Author Details
Rédactrice web, traductrice
×
Rédactrice web, traductrice