Dernières nouvellesEnvironnement

Missions techniques dans les parcs culturels de l’Ahaggar et du Tassili n’Ajjer : Le patrimoine écoculturel sous la loupe

Afin de développer des outils de planification intersectorielle et d’asseoir une vision commune sur la gestion du patrimoine écoculturel dans les Parcs culturels de l’Ahaggar et du Tassili n’Ajjer, la direction nationale du projet «Conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie» organise deux missions de terrain, du 15 au 20 février 2020, au niveau du Tassili n’Ajjer et de l’Ahaggar, selon la direction du projet.

Ces dernières, qui relèvent du Projet des Parcs culturels algériens (PPCA) et qui s’inscrivent dans le cadre de la coopération internationale entre l’Algérie et le Fonds mondial pour l’environnement, coordonnée par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et mise en œuvre par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et exécutée par le ministère de la Culture, se veulent être un développement de «bonnes pratiques» qui guideront le développement du système national des Parcs culturels, tout en établissant une entité centrale pour coordonner et superviser leur gestion.

Ainsi, et sous la tutelle du ministère de la Culture, la mission du Tassili n’Ajjer sera menée par une équipe d’experts pluridisciplinaire, pour préparer les conditions techniques et scientifiques permettant l’élaboration du plan de gestion du parc culturel du Tassili n’Ajjer. Ce plan constitue un outil indispensable pour garantir une gestion efficace du parc, classé patrimoine mondial mixte de l’Unesco dès 1982, précise la même source. Pour répondre aux objectifs de cette mission, plusieurs séances de concertation et d’échange sont prévues avec les différents intervenants sur le territoire du parc Tassili n’Ajjer, notamment ceux concernés par la gestion du patrimoine éco-culturel, à l’effet partager la vision stratégique et les objectifs du plan de gestion en relation avec le développement durable et la préservation du patrimoine éco-culturel du parc concerné.

Pour la direction de ce projet, qui enregistre des avancées honorables pour la préservation et le développement de ces parcs culturels, la mise en place de ce cadre stratégique permettrait au projet d’atteindre l’un de ses principaux objectifs qui consiste à renforcer le système de gestion des parcs culturels, d’une manière à répondre aux impératifs de conservation de la biodiversité, de valorisation du patrimoine culturel et du développement socio-économique des populations vivant sur ce territoire.

Quant à la seconde mission de l’Ahaggar, précise-t-on, celle-ci vise à concrétiser les accords de gestion collaborative du patrimoine écoculturel et du tourisme durable. Leur concrétisation se fera donc à travers l’installation du comité de suivi de la gestion collaborative et celui de la promotion du tourisme durable pour suivre et coordonner la mise en œuvre des programmes d’écodéveloppement et de la promotion de l’écotourisme devant être identifiés lors de cette mission.

Il y a lieu de préciser que ce travail se fera en présence des signataires des accords de gestion collaborative (Secteurs-clés, autorités locales et l’office national du parc culturel de l’Ahaggar) et ceux de la charte d’écotourisme initiée par la direction nationale du PPCA. Pour conclure, la même source affirme qu’à travers ces deux interventions techniques au niveau de l’Ahaggar et du Tassili n’Ajjer, la direction nationale du projet renforcera davantage ses efforts visant la mise en place d’une gestion efficiente du patrimoine écoculturel basée sur l’implication effective de tous les intervenants sur les territoires des parcs concerné.

El Moudjahid

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts