Dernières nouvellesEnvironnement

VISITE GUIDÉE AU PROFIT DES LYCÉENS DE L’EST DU PAYS AU LAC DES OISEAUX À EL-TARF Cap sur l’éducation environnementale

L’Anpep  (Association  nationale  pour  la protection de l’environnement  et  la lutte contre la pollution) a organisé, samedi dernier, une visite guidée du Lac des oiseaux (20 km du chef-lieu de la wilaya d’El-Tarf) au profit de nombreux élèves de l’est du pays, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des zones humides.

Cette visite, à laquelle ont pris part notamment des lycéens des wilayas de Skikda, de Annaba, de Guelma et d’El-Tarf, est dédiée, selon le président de l’Anpep, Ali Halimi, à “l’éducation environnementale”. Cette sortie a permis aux scolarisés de découvrir ce lac qui s’étale sur 40 ha, et fut classé en 1997 sur la liste de Ramsar relative aux zones humides d’importance internationale pour la biodiversité et de leur inculquer la culture environnementale, a ajouté la même source.

Longeant la RN 44 reliant la wilaya de Annaba à celle d’El-Tarf, ce milieu naturel est alimenté en eau par les eaux superficielles et le ruissellement du bassin versant et des eaux souterraines, a également précisé la même source, mettant l’accent sur la nécessité de l’implication de tout un chacun pour la protection de ces espaces naturels.

En plus de la découverte de ce lac, les élèves ont reçu des explications détaillées sur ce lieu de nidification qui accueille, chaque année, plus d’une trentaine d’espèces protégées dont le canard pilet, le canard siffleur, la sarcelle d’hiver et le fuligule Nyroca, en sus de leur sensibilisation à l’importance de leur valorisation, a indiqué à ce sujet Baba Ahmed Rafik, un des animateurs de cette activité.

Ce chercheur et enseignant à la retraite a également évoqué les différents axes permettant l’entretien des milieux naturels et la protection de l’écosystème, dans le cadre d’une démarche de développement durable, rappelant que le 2 février est la Journée mondiale des zones humides depuis 1997. Cette sortie a également permis de rappeler des risques et agressions liés, entre autres, aux comportements humains, principalement le problème de déversement dans ce lac des eaux usées du village éponyme.

Une rencontre d’information avec projection d’un reportage ainsi que des exposés sur les zones humides, leurs rôles et fonctions, a été par ailleurs organisée au lycée Tamer-Kaddour, sis au Lac des oiseaux, avec la participation d’enseignants, chercheurs et cadres de la direction locale de l’environnement.

En Algérie, il y aurait, a-t-on rappelé, près de 1500 zones humides des lacs d’El-Tarf aux gueltas du Hoggar en passant par les chotts et les oasis. Elles couvrent 3 millions d’hectares, soit la même superficie que les forêts d’Algérie.  Cinquante d’entre elles sont inscrites sur la liste de Ramsar, compte tenu de l’importance internationale pour la biodiversité qu’elles renferment.

Neuf sont dans la seule wilaya d’El-Tarf avec 18 000 ha, soit près du dixième de la superficie de la wilaya. Les zones humides d’El-Tarf ne sont pas toutes classées et sont différentes les unes des autres, a-t-on conclu.

Liberté

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts