Dernières nouvellesEnvironnement

MÉTIERS D’ANIMATEURS RURAUX DES PARCS NATIONAUX Session de formation à Médéa

Le centre de formation et de vulgarisation agricole (Cfva) de Médéa abrite, du 5 au 9 janvier courant, une session de formation des animateurs ruraux relevant des différents parcs nationaux du pays, sous la houlette de l’Area-ED (Association de réflexion, d’échanges et d’actions pour l’environnement et le développement). La formation est dans le cadre du programme d’actions pilote pour le développement agricole et rural en Algérie (PAP-Enpard) et s’inscrivant dans le cadre de l’initiative européenne visant à soutenir les pays du voisinage en matière de politiques agricole et rurale.

Regroupant une quinzaine de cadres parmi les profils de vétérinaires, agronomes, forestiers, étudiants en post-graduation et des porteurs de projet, la session de formation a pour objectif de “préparer les participants à pouvoir apporter leur appui aux communautés rurales des parcs nationaux”. La formation se déroule en sessions d’une semaine chacune, dont les deux premières ont eu lieu à Tizi Ouzou sur les thématiques de la communication au sein des communautés, la connaissance de la biodiversité et des écosystèmes, la création d’activités par les porteurs de projet.

Quant à la session dont le déroulement est en cours au Cfva de Médéa, elle est consacrée à la formation au logiciel MS Project et à l’apprentissage de la formulation des projets par leurs porteurs au cours de séances de restitution, dira la chargée du programme de formation. Selon cette dernière, les thématiques qui seront abordées lors des prochaines sessions, qui auront lieu respectivement à Sétif et Aïn Témouchent, porteront sur l’économie sociale et solidaire, l’animation de groupe, le leadership, la gestion du temps, la gestion des conflits, la gestion de crise, la gestion des réunions… Car, est-il précisé, la formation est sanctionnée par un mémoire qui est présenté devant un jury pour l’obtention d’un diplôme qui sera soumis à la double reconnaissance de la fonction publique et du ministère de tutelle.

C’est ainsi que des projets portant sur l’“extraction de la figue de Barbarie, la fabrication artisanale du fromage du lait de chèvre”, la “création d’un gîte rural” ont été présentés et discutés lors de la 1re séance du 1er jour, en présence du staff d’encadrement et d’une spécialiste en gestion de projet. L’Area-ED a pour mission de “promouvoir le développement durable, la protection de l’environnement et l’utilisation raisonnée des ressources naturelles, (il) initie et participe aux réflexions sur les modèles de développement et leurs impacts sur l’environnement”.

En outre, elle soutient les actions de réhabilitation et de valorisation des modes d’exploitation traditionnels, les activités éducatives et de formation relatives à l’environnement et au développement durable, crée et anime un réseau d’information et d’échange sur l’environnement et le développement durable.

Liberté

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts