Dernières nouvellesEnvironnement

Protection des plages contre la pollution: le dispositif « actionné »

L’Office national de l’assainissement (ONA) a annoncé, dimanche, la mise en œuvre de son dispositif spécifique à la protection des plages autorisées à la baignade contre la pollution des eaux usées.

« A la veille de l’ouverture de la saison estivale, l’ONA actionne son dispositif habituel d’intervention et d’alerte », a précisé la Direction générale de cet organisme dans un communiqué, dont une copie transmise à l’APS.

L’objectif, a-t-on expliqué, consiste à « assurer un fonctionnement normal des systèmes d’assainissement au niveau des communes côtières gérées par l’ONA ».

En plus de la surveillance et du curage des points noirs, ce dispositif permet également « la prise en charge des dysfonctionnements pouvant survenir au niveau des ouvrages » ainsi que « la sécurisation des stations de relevage et d’épuration », a-t-on signalé.

Dans ce contexte, les responsables de l’ONA insistent sur la sensibilisation des citoyens des zones côtières quant à l’importance de « l’éradication des rejets sauvages en mer » et du respect de « l’obligation d’être branché au réseau public d’assainissement afin de préserver les zones de baignades ».

L’Office évoque, à ce titre, le contenu des articles 118 et 121 de la loi N 05-12, dans le chapitre « Des dispositions spécifiques à l’assainissement ».

Ces deux articles stipulent respectivement qu' »en zone agglomérée est obligatoire le branchement au réseau public d’assainissement de toute habitation ou établissement » et « Dans les zones à habitat dispersé ou dans les centres ne disposant pas d’un système d’assainissement collectif, l’évacuation des eaux usées doit se faire au moyen d’installations autonomes agréées et contrôlées par l’administration chargée des ressources en eau ».

Le service public de l’assainissement est géré par l’ONA à travers la majorité des wilayas côtières du pays, avec un réseau qui couvre 342 communes abritant au total plus de 8 millions d’habitants, tandis qu’à l’échelle nationale son champ de couverture s’étend à 1.141 communes.

« Les infrastructures de l’Office constituent des ouvrages stratégiques pour la protection de la mer méditerranée contre la pollution », a-t-on souligné.

La Zone d’Oran de l’ONA a affirmé de son côté que la protection du littoral de la région Ouest du pays sera bientôt consolidée par la réalisation de nouvelles Stations d’épuration (STEP).

APS

Author Details
Digital Communication
×
Digital Communication